De nos jours, bon nombre de concepts sont galvaudés d’une manière plus ou moins accentuée. Celui du  leadership n’en est hélas pas épargné. Si bien que l’on assiste à beaucoup d’amalgames de dérives.  Tout commence par la perception que l’on s’est fait du leadership.

Il faut avoir la bonne lecture, pour ne pas faire fausse route, ni se laisser embarquer en bateau. Dans un pays comme la Côte d’Ivoire, ou les associations, ONG et partis politiques fourmillent à tout coin de rue, il convient d’être vigilant. L’ivoirien a eu subitement un goût avancé pour le fait associatif, j’ai pu le constater. Non seulement à Abidjan, mais même dans les contrées les plus reculés du pays. Un fait à priori positif et salutaire. Mais qu’est-ce qui motive au juste cette floraison d’associations, ONG et partis? La question mérite d’être posée. D’autant plus que la quasi-totalité de ces structures s’avèrent être très peu utile.

A y voir de près, le constat est frappant, la plupart des organisations n’ont pas une vision claire. Des structures aussi nombreuses que fragiles, et surtout sans impacts réels. Et il ne pouvait en être autrement, puisque dès les débuts les fondements de ces structures sont faussés. L’on a vu dans les associations, ONG et partis, le moyen de « devenir quelqu’un », de se faire des ressources matérielles et financières. Il parait que les premiers acteurs dans ce domaine se sont tirés avec de gros lots, donc tout le monde y voit une aubaine à exploiter. Toute chose qui a contribué à dégrader fortement l’image des associations, ONG et partis. Dans un contexte où les difficultés socioéconomiques font rage, les hommes sont tentés par plusieurs dérives. Par exemple ici en Côte d’Ivoire, les hommes ont à un certain moment trouvé dans les associations le principal vecteur de promotion. Qui pour obtenir un emploi, qui pour avoir quelques avantages, qui pour etc… Cependant il faut se donner les moyens pour changer cette fausse perception. En effet être leader ne doit pas être synonyme d’une course effréné aux privilèges, mais un engagement totale pour la réussite d’une mission clairement identifiée. Il faut faire comprendre aux uns et aux autres qu’on ne crée pas une organisation pour « devenir quelqu’un », mais pour apporter un plus à la société. En effet seul le travail bien fait peut donner des résultats. Il faut repartir sur des bases nouvelles pour faire en sorte que ces organisations, notamment les associations et ONG, deviennent les véritables outils de développement qu’ils sont censés être. La pratique ne sera certainement pas aisée. Car au-delà même des associations et autres ONG, cette question se posent avec véhémence dans la gouvernance de nos Etats. Pour caricaturer ce fait, certains disent que nous avons des dealers politiques, à la place des leaders politiques. Et il faut reconnaitre cette donne rejailli la plupart des temps sur la société, donc impacte la vie des associations et ONG. Chacun promet venir servir le peuple, mais une fois aux affaires tous se servent sur le dos de ce pauvre peuple. S’abandonnant aux privilèges, au détriment de la mission. Le pouvoir n’est-il pas corrupteur ?

Dans cette situation comment peut-on trouver une solution pour sortir de l’impasse de ce leadership moribond ?

Il faut que chacun y apporte sa pierre. De toute évidence la partie s’annonce périlleuse, tant les habitudes ont la vie tenace. Certains évoquent entre autres le renforcement de l’arsenal juridique entourant la création et le fonctionnement des organisations. Pour ma part,  j’estime que c’est une question d’éducation à la base. Il faut prendre le temps, mobiliser les moyens pour promouvoir un leadership nouveau. Le leadership exige beaucoup de qualités, mon article « Hymne du Wassoulou : une leçon du leadership » en décline d’ailleurs quelques-unes. Tous ceux qui aspirent jouer un rôle de leader, doivent prendre le temps de se construire, afin de se trouver une mission et réussir celle-ci.

The following two tabs change content below.
tawakkal
De nationalité ivoirienne, je réponds au nom de Tawakkal DIAKITE. Je suis passionné de l'art du leadership. Plus d'infos dans la rubrique "A propos de moi" dans mon blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *