L’affaire est depuis sur la place publique, mais une seule chose est sûre : une partie de l’argent destiné au paiement des primes des joueurs et encadreurs de l’équipe nationale de football s’est volatilisée. Hier à l’issue d’un Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement ivoirien a annoncé que le régisseur des compétitions internationales a été démis de ses fonctions et que les enquêtes se poursuivraient de façon approfondie pour situer clairement les responsabilités.

Nous sommes face à une situation incroyable qui témoigne si besoin l’était, des maux qui gangrènent la gouvernance de nos institutions. Près de 800 millions de Francs CFA introuvables, soit environ 1 230 000 euros. Une somme introuvable depuis plusieurs semaines, tandis que le ministre des Sports, le régisseur et le président de la Fédération de football se rejettent la faute par déclarations interposées. Face à ce honteux spectacle de gamins, les Ivoiriens ne sont guère surpris. Car dans ce pays les voleurs de deniers publics ont généralement été protégés et parfois même promus. En espérant que cette fois l’enquête permettra d’identifier les vrais coupables et que ceux-ci seront soumis à toute la rigueur de la loi, je peux faire les remarques suivantes :

Un régisseur ne peut pas voler à lui tout seul

S’il est quasiment impossible que le régisseur soit innocent dans une affaire de cette ampleur, il est tout aussi impossible qu’à lui tout seul il peut l’orchestrer. Car pour quiconque connaît les procédures financières, le rôle du régisseur est tel qu’il ne peut initier une opération et encore moins modifier une opération déjà instruite. Si détournement il y a, il y a donc forcément d’autres acteurs.

Le ministre des Sports ne peut se dédouaner totalement

Que cette affaire traîne, jusqu’à se retrouver sur la table du président de la République, cela traduit un échec flagrant du ministre des Sports. Est-il incapable de faire la lumière sur cette affaire dont les principaux acteurs sont ses subalternes ? Cette inaction ne fait-elle pas de lui-même un potentiel suspect ?

Quoi qu’il en soit, la ligne de défense du ministre est médiocre. Il ne peut pas se borner à ramener les Ivoiriens vers ses collaborateurs et espérer être crédible. Soit il est convaincu de sa culpabilité ou il nous convainc de son incapacité.

Personnellement, le jour où je serais ministre, si une telle affaire venait à se produire dans mon département, j’aurai déjà rendu ma démission au lieu de me comporter ainsi. Cela ne signifierait pas forcément que je sois coupable, mais j’estime qu’à un certain niveau de responsabilité il faut savoir tirer les conséquences qui s’imposent.

Ministère/ FIF: Un manque criant de leadership

Les jeunes gens se comportent comme dans une cour de récréation. Pourtant les affaires de l’État ne se gèrent pas ainsi. Les hauts responsables se querellent comme des gamins devant la nation. Imaginez-vous un instant que dans tous les départements ministériels les problèmes internes soient gérés via les réseaux sociaux et les journaux, que deviendrait le quotidien de notre nation. Réfléchissez-y.

En réalité, beaucoup excellent dans les beaux discours, mais peu savent privilégier l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de leurs intérêts égoïstes.

Pour finir, je me dis que c’est peut-être les joueurs de l’équipe nationale du Ghana qui avaient raison à l’époque, lorsqu’ils exigeaient le paiement de leurs primes de match en espèces avant de jouer les matchs suivants. A l’époque j’étais de ceux qui trouvaient leur posture exagérée, mais à la lumière de cette affaire je ne serai spas surpris si demain nos joueurs venaient à observer la même démarche.

Tawakkal

The following two tabs change content below.
tawakkal
De nationalité ivoirienne, je réponds au nom de Tawakkal DIAKITE. Je suis passionné de l'art du leadership. Plus d'infos dans la rubrique "A propos de moi" dans mon blog.

3 thoughts on “Qui a donc volé l’argent des Éléphants ?

  1. C’est quand triste et surtout HONTEUX pour notre pays. Voilà que nous cherchions la coupe CAN depuis plus de 20 ans à peine l’a remporté pour la 2e fois; et voilà comment nous nous comportons.
    J’ai honte à la place de tous dirigeants ivoiriens.

    Merci bien pour ton billet, cordialement !

  2. Ah cousin, faut bien leur demander hein!!! Faut pas il va plus avoir moyens pour faire revenir pied droit de Yaya Touré. Lol.
    En tout, vraiment honteux qu’un truc pareil se produise alors que la sélection reprend « de la trompe de la bête ».. Pas bon pour l’image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *