Par effet de mode comme nous les connaissons si bien le faire ici, beaucoup de pays en Afrique se dotent de départements ministériels chargés, dit-on, de l’économie numérique. Mais quelle place occuper en réalité le numérique dans nos perspectives économiques ? Une place des plus marginales.

Pourquoi ? Tout simplement parce que pour bâtir une économie, il faut avoir des infrastructures. Hier, pour exploiter nos richesses, il a fallu que les Européens viennent nous contraindre à construire des routes, des chemins de fers, etc… Près d’un siècle plus tard, avons-nous seulement appris de nos erreurs ? Alors que la « data » est annoncée comme le pétrole du 21ème siècle, que faisons nous pour être maîtres de nos données ?

Il faut arrêter de singer les autres pour savoir ce que nous voulons exactement, puis agir en conséquence. Sinon comme pour nos matières premières dont nos pays ne bénéficient que très peu, l’économie numérique restera pour nous une vue de l’esprit.

Que faire concrètement?

Commençons par gérer nos données à l’intérieur de nos frontières. Construire des Data centers dignes de ce nom. De cette souveraineté sur nos données, l’ère du Big data nous ouvrira des perspectives insoupçonnées.

I have a dram, One day…

© Tawakkal. D.

The following two tabs change content below.
tawakkal
De nationalité ivoirienne, je réponds au nom de Tawakkal DIAKITE. Je suis passionné de l'art du leadership. Plus d'infos dans la rubrique "A propos de moi" dans mon blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *