Témoignons-les reconnaissance et gratitude !

Merci pour votre combat, rendu officiel ce 19 septembre 2012 !

Merci pour avoir pris vos responsabilités, face à un régime qui nous conduisait droit dans l’abîme !

C’est peu de le dire, la Côte d’Ivoire se trouvait au bord du gouffre. Face à cette tragédie qui se jouait sous nos yeux, dans un silence coupable voire complice, il eut fallu oser. Oser dire « NON » à la dictature. Merci  pour ce moment de libération !

En effet, la haine, l’exclusion et la xénophobie était le vecteur de la gouvernance du régime Gbagbo. Non content d’avoir pourchassé opposants et militaires hors des frontières, l’on avait décidé de martyriser les pauvres populations qui avaient eu « le malheur » d’avoir un nom à consonance nordique. Il y avait eu les vrais ivoiriens d’une part, et les faux d’autre part. Ces derniers pouvaient ainsi être brimés, dépouillés, voire tués dans l’indifférence. Notre socialiste en chef s’était muer en bourreau des valeurs d’intégration et de coexistence, quel drame! Le charnier de Yopougon est passé par là, les criminels ont été blanchis et félicités. Les contrôles de faciès, les délits de patronyme, etc… Nombres d’ivoiriens et de personnes vivantes en Côte d’Ivoire ont souffert de ces dérives, les moins chanceux en sont morts. Certains ont dû se résoudre à vivre dans la clandestinité dans leur propre pays, tandis que d’autres, qui en avait la possibilité, sont rentrés dans leurs pays voisins. Laissant derrière eux leurs champs et autres biens, fruits de toute une vie de dur labeur. Quelle tragédie !!!

« Les armes qui se prennent pour la défense d’un peuple qui n’a point d’autre ressource sont miséricordieuses. » Nous enseigna Nicolas Machiavel dans Le Prince, éd. H. Wetstein, 1683, chap. XXVI, p. 223. Il a dit vrai. Les armes prises pour restaurer la justice et la démocratie sont salvatrices. La rébellion qui en fut le vecteur ce 19 septembre 2002 sur les terres d’Eburnie est salutaire. Une révolution exemplaire. L’histoire retiendra dans ses lettres d’or une guerre noble ; menée par des artisans infatigables de la démocratie. Qui au risque de leur vie ont décidé de porter le fardeau de plusieurs millions de citoyens. Encore  Merci  pour ce moment de sursaut démocratique !

Le porte-étendard de ce combat, SORO Kigbafori Guillaume, a convaincu l’opinion de la justesse de cette lutte ; tant ses résultats sont éloquents et palpables. « Les armes se sont imposées à nous et nous avons pris les armes pour réclamer nos cartes d’identité » disait-il. Aujourd’hui ces cartes d’identités sont à la portée de tous, Adieu l’exclusion ! Grâce à cette lutte la Côte d’Ivoire a enterré le concept discriminatoire et xénophobe de l’ivoirité. Cette lutte a permis également l’organisation d’élections libres et transparentes ; les plus démocratiques que nous n’avions jamais connu auparavant. Ces élections ont hélas été l’occasion pour la dictature pour dévoiler sa face la plus hideuse. Permettant ainsi à ceux qui en doutaient encore de découvrir sa vraie et triste nature. La vérité triomphe toujours du mensonge ; le bien du mal ; si bien que la révolution emporta le dictateur à la Cour Pénale Internationale.

Le combat n’est bien entendu pas terminé. Il doit se poursuivre aujourd’hui sous d’autres formes, afin d’assainir l’environnement sociopolitique qui demeure corrompu par des préjugés et considérations partisanes. Nous devons vaille que vaille recentrer le débat autour des valeurs intrinsèques des acteurs.

Au demeurant, inclinons-nous respectueusement devant la mémoire de celles et ceux, acteurs ou victimes collatéraux, qui ont perdu la vie au cours de cette longue traversée du désert. Et disons en chœur au Président SORO Guillaume et ses valeureux compagnons :

–          Merci pour ce moment de sursaut démocratique !

–          Merci pour ce moment de restauration de notre dignité citoyenne !

–          Merci pour ce moment de sacrifice pour lequel nous ne vous remercierons jamais assez !

Tawakkal

The following two tabs change content below.
tawakkal
De nationalité ivoirienne, je réponds au nom de Tawakkal DIAKITE. Je suis passionné de l'art du leadership. Plus d'infos dans la rubrique "A propos de moi" dans mon blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *